Challenging Practice

 Lyon  Architectes Sans Frontières

Période d'intervention

Le 1 janvier 2015

Challenging Practice

Contexte - problématique à l'origine de l'action ou du projet

En collaboration avec les associations ASF de quatre autres pays et avec le soutien du programme Leonardo de la Communauté Européenne, ASF-France a construit le programme de formation Challenging Practice prenant en compte les analyses contemporaines et les nouvelles approches concernant la reconstruction, la réhabilitation et le développement.

Comment produire un habitat acceptable pour les populations les plus vulnérables ?

Comment améliorer en même temps les conditions de vie des populations, notamment urbaines, les plus pauvres ?

LE BESOIN

L'expérience récente amène à remettre en question les connaissances et les perspectives des professionnels du cadre bâti et à proposer de nouvelles analyses et de nouveaux concepts qui cherchent à :

·        mieux prendre en compte l'impact des interventions sur la vie des intéressés
·        retenir la réduction de la pauvreté comme objectif de plein droit
·        élargir le champ d'intérêt

Ces analyses définissent de nouvelles stratégies d'intervention qui remettent profondément en question, le rôle des différents acteurs (population, ONG, collectivités territoriales, organismes internationaux), le sens et la forme de leur action.Ces nouvelles stratégies privilégient la dimension sociale et une approche participative. Elles reconnaissent les pauvres comme acteurs centraux du développement urbain, considèrent l'implantation informelle dans les villes comme partie de la réponse et non comme le problème à supprimer, dans les pays pauvres comme dans les pays riches.

Elles nécessitent une approche plus large de la part des professionnels du cadre bâti et un changement de leur positionnement

·        facilitateurs de processus durables plutôt que fournisseurs de solutions
·        soutien de la capacité des pauvres à modifier leur cadre de vie
·        engagement auprès des habitants sur un pied d'égalité et favorisant leur autonomisation ainsi que de nouvelles connaissances et de nouveaux moyens opérationnels (outils et méthodologie de la participation, prise en compte de la vulnérabilité, des capacités, des ressources et des cultures locales).
Elles induisent enfin une transformation du rôle des associations de solidarité et plus généralement des acteurs internationaux. Elles constituent donc un véritable défi !

Un tel contexte nourrit un besoin de formation, de réflexion et d'échange d'expériences.

CHALLENGING PRACTICE » COMME ÉLÉMENT DE RÉPONSE

Le contenu

La formation a abordé les questions clefs suivantes :

Quelle stratégie d'intervention mettre en oeuvre ? Quels objectifs viser ? Comment intervenir ?

Elle a cherché à :

·        Développer une compréhension plus fine et plus large des enjeux et des besoins des populations,
·        Relier le bâti aux autres dimensions de la vie sociale, économique, culturelle, religieuse etc.
·        Assurer une collaboration-coopération de toutes les parties prenantes
·        Favoriser l'initiative et la mobilisation des intéressés, accroître leur résilience
·        Préciser les orientations et principes devant inspirer l'activité des acteurs de la solidarité internationale
·        Renforcer le professionnalisme des intervenants, au-delà de la technique, pour une pertinence et une qualité accrue des interventions via une méthodologie robuste et une posture réfléchie
·        Confronter les analyses, réflexions, approches, principes, programmes et outils aujourd'hui utilisés dans les divers organismes oeuvrant dans le champ de la construction

 

Publics ciblés

Le programme de formation CHALLENGING PRACTICE pouvait concerner un large public.
Il s'adressait aux architectes et étudiants d'écoles d'architecture (3ème année et plus) ainsi qu'aux professionnels du bâtiment envisageant un engagement professionnel, semi-professionnel ou bénévole, au nom d'une ONG de solidarité, au sein d'ASF ou ailleurs.

Mais il s'adressait également aux partenaires et aux organisations apportant leur concours à une action de solidarité internationale dans le cadre de la coopération décentralisée, d'une fondation ou d'un organisme international par exemple- afin de mieux comprendre les finalités et modalités d'une intervention sur le cadre bâti visant à l'amélioration des conditions de vie et de logement des plus pauvres.

Structure du programme et modalités de la formation

Le programme complet s’est déroulé en trois étapes : l'étude d'un dossier de référence pour participer à un séminaire d'application de deux jours, un atelier ou un stage et enfin un travail de réflexion alliant théorie et pratique.

Il était possible de ne pas suivre toutes les étapes mais il était nécessaire de les faire dans l'ordre.

Etape A : Séminaire « L'apprentissage dans l'action
En préalable de ce séminaire, un dossier comprenant un texte conçu par les ASF de cinq pays, disponible en trois langues -anglais, français, espagnol- était à étudier. Chaque chapitre était accompagné d'une bibliographie avec des lectures recommandées.
Après une introduction générale portant sur le contexte urbain les chapitres abordaient les thèmes suivants : Catastrophes et réduction des risques, patrimoine, régime foncier, discrimination, participation, partenariat, travail d'équipe, Cycle du projet, approches durables, cadres théoriques
La lecture de ce dossier apportait à l'apprenant une première connaissance sur la démarche à privilégier, les principes à prendre en compte et les outils à mettre en oeuvre lors d'une intervention.
L'ensemble du dossier était accessible en ligne et téléchargeable sans coût au moment de l'inscription sur le site d'ASF-International.

Le séminaire d'une durée de 2 jours en présentiel était proposé par les ASF des différents pays et permettait de découvrir les conditions concrètes d'intervention à travers des cas pratiques – européens et internationaux. Il supposait d'avoir mené à bien l'étude du dossier de référence de la première étape. Une participation au coût de la formation était demandée : 120€ si vous travailliez, 80€ si vous étiez étudiant ou demandeur d'emploi (sur justificatif). Les adhérents à une association ASF bénéficiaient d'une remise de 20 €.

 

contact

adresse mail : toulouse@asffrance.org

site internet : http://asffrance.org/

facebook : https://www.facebook.com/Architectes.Sans.Frontieres.France/

Accès à l'eau et à l'assainissement de Sidiki et Tangbare dans la savane du Nord Togo près de DAPAONG

 Sidiki  Agir ABCD Hérault En savoir plus...

Centre culturel à Mahazina (Madagascar)

 Mahazina  Architectes Sans Frontières En savoir plus...

Acteurs de la coopération et de la solidarité internationale d'Occitanie, faites-vous connaître !

SE RÉFÉRENCER

@ RESTEZ INFORMÉS

Suivre l'actualité et les offres d'Occitanie Coopération.
» Consulter les archives

S'ABONNER

Bureau
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès - Le Périscope
31520 Ramonville

Siège
Hôtel de Région, 22 boulevard du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

© Copyright Occitanie Coopération 2019 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Nous contacter

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée en 2012. Elle reçoit le soutien financier du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Région Occitanie, de la communauté d'agglomération du Sicoval, de Toulouse Métropole, du Fonjep et du Service civique.

Ministères des affaires étrangères Région Occitanie Sicoval Toulouse métrople Le Fonjep Le service civique