Les Rencontres régionales

Depuis la réorganisation des régions, le territoire d’intervention du réseau régional Occitanie Coopération s’est étendu aux 13 départements de la Région Occitanie.

Afin de mieux faire connaissance, toutes les structures (collectivités, entreprises, chercheurs, associations, établissements publics) impliquées ou souhaitant s’engager dans des actions de coopération et/ou de solidarité internationale ont été invitées le 3 juin 2016, à participer à une journée leur permettant de :

  • rencontrer d’autres acteurs régionaux œuvrant dans les mêmes pays ou sur les mêmes thématiques,
  • mieux cerner les rôles, missions et services d’Occitanie Coopération,
  • faire part de leurs attentes et suggestions,
  • contribuer à la construction de la nouvelle dynamique qui s’est engagée.

 

Mesdames et Messieurs,

Tout d'abord je tiens à vous remercier de votre présence (150 participants inscrits) aujourd'hui mais également remercier Occitanie Coopération et les services de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées pour leur implication dans la réussite de cette journée. Je tiens également à remercier le Président Henri Arévalo, pour son engagement au sein de la structure. Je tiens à excuser Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, qui suit avec beaucoup d'intérêt nos travaux et qui n'a pas hésité à élargir à l'ensemble de la nouvelle région ce qu'est encore Occitanie Coopération (qui changera de nom dans les jours à venir).

La solidarité internationale est un marqueur de nos politiques régionales, des politiques sur fond de solidarité, de tolérance, d'entraide ; des politiques qui montrent que l'ouverture au monde est une chance, pas un risque. 

Les collectivités territoriales agissent depuis longtemps pour la coopération au développement. Mais elles ne peuvent agir efficacement que si elles sont en lien direct et étroit avec les acteurs de leur territoire. C'est tout le sens du réseau multi-acteurs Occitanie Coopération ; ce réseau doit constituer un levier pour apporter une réponse sur le long terme aux crises que nous connaissons mais également aider ses membres à créer des synergies et rendre leur action plus efficace. Seules les régions peuvent jouer ce rôle fédérateur.

Si les compétences régionales sont plutôt portées sur la formation professionnelle, l'économie, la recherche et les universités, la nouvelle Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées a également choisi de faire de la solidarité internationale un axe fort des politiques publiques. Nous devons être en capacité d'apporter des réponses tant dans l'urgence (ce que nous nous attachons à faire en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international) que sur le temps long.

Notre action à l'international doit permettre de contribuer à la lutte contre les inégalités, à impliquer d'avantage les jeunes de notre région, à leur permettre une ouverture sur le monde, à forger une citoyenneté mondiale, à faire rayonner notre territoire et ainsi participer à son attractivité économique.

La politique régionale en matière de solidarité internationale se décline en quatre axes :

1• Les accords de coopération que nous signons avec ce que nous appelons les zones cibles (en cours d'harmonisation suite à la fusion de nos deux régions) sont actuellement, le Brésil, la Palestine, le Cambodge, le Sénégal et le Sichuan (je vous quitterai d'ailleurs tout à l'heure pour signer officiellement l'accord de coopération qui nous liera avec cette province chinoise). À titre d'exemple, en Palestine, la Région mène depuis 2012 des projets autour de la santé, de l'eau et de l'assainissement, en partenariat avec le Gouvernorat de Tubas, le CHU de Toulouse, l'Agence de l'eau Adour-Garonne, les universités, les entreprises et les associations Hamap et Bages-Jalboun.

Depuis le mois d'avril, la Région s'est également déclarée terre d'asile et d'accueil des réfugiés et migrants. À nouveau, la semaine passée, plusieurs centaines de personnes ont perdu la vie entre la Libye et les côtes italiennes. Cette délibération nous honore peut-être, elle nous oblige surtout à poursuivre nos efforts, à les faire connaître – auprès de vous associations, collectivités – mais aussi à les faire évoluer pour les rendre toujours plus efficaces. Ainsi, la Région intervient dans un esprit de mutualisation des ressources sur 4 axes :

–       L'accueil de réfugiés syriens en accompagnant les collectivités de l'ex Région Midi-Pyrénées qui accueillent des réfugiés (hébergement, scolarisation, accès aux soins) pour une enveloppe globale de 800 000 €

–       L’octroi de bourses pour l'accueil d'étudiants syriens qui seront doublées pour l’année 2016 ; leur permettant de poursuivre leur parcours au sein des universités régionales (Toulouse et Montpellier)

–       L'aide aux associations qui interviennent en appui aux réfugiés pour la formation, le logement ou les transports (200 000€)

–       L'aide aux populations restées en Syrie (200 000€) attribués en partenariat avec le Ministère des Affaires étrangères. Cette aide est destinée, via le soutien à des ONG syriennes ou internationales, à intervenir prioritairement dans les domaines de l'alimentation, de l'hygiène/santé, de la prévention de la violence dans les camps et permet une réponse de terrain efficace et pertinente tout en garantissant la traçabilité des fonds versés. Grâce à cette aide, la Région intervient sur deux projets humanitaires : le soutien à l'Hôpital de Bab Al Hawa en Syrie et la création d'un atelier d'artisanat à Beyrouth au bénéfice des femmes vulnérables, réfugiées et libanaises.

 

2• L'appel à projets « coopération au développement à l'international » 

D'ores et déjà, afin de renforcer l'action régionale en matière d'accompagnement des initiatives internationales des associations et suite au vote du Conseil régional la semaine passée, je peux également vous annoncer que la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées reconduira cet appel à projets dès le mois de juillet. Depuis sa création sur l'ex-Région Midi-Pyrénées, cet appel à projets a contribué à l'accompagnement de centaines de projets et a permis de répondre à la vitalité du tissu associatif en matière de solidarité internationale.

À destination des ONG et des associations de solidarité internationale implantées dans notre région, ce dispositif vise à soutenir des projets durables de coopération au développement au bénéfice direct des populations locales, en lien avec les autorités locales. Avec un budget global de 320 000€ pour l'année 2016 (budget précédent 200 000€), le soutien de la Région portera sur une subvention régionale forfaitaire plafonnée à 5000 € par an et par projet, et pour une durée maximum de 3 ans. Vous trouverez toutes les informations sur cet appel à projets sur le site du Conseil régional dès le mois de juillet.

Le réseau multi-acteurs Occitanie Coopération a été créé en 2012 à l'initiative de Martin Malvy et de Gérard Onesta. Il est le fruit d’une concertation avec les acteurs de la solidarité internationale en Midi-Pyrénées et a vocation à réunir tous les acteurs régionaux engagés dans des actions de coopération et de solidarité internationales : acteurs publics (collectivités, agences publiques, universités, hôpitaux, centres de recherche…), acteurs associatifs et acteurs économiques (Artisans, PME, acteurs de l'ESS, fondations d'entreprises). Ces trois collèges (entreprises, collectivités, associations) constituent la force de ce réseau multi-acteurs ; nous poursuivrons nos efforts pour les développer.

Pour la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, la coopération multi-acteurs est essentielle dans les dispositifs de solidarité internationale. C'est bien la synergie de tous – associations, collectivités et entreprises – qui permettra des actions efficaces sur le long terme.

En résumé, l'action de la Région c'est :

–       Agir dans l'urgence

–       Agir sur le moyen et le long terme

–       Le réseau multi-acteurs

Le réseau MPCD est une de mes priorités en tant que vice-président du Conseil régional en charge notamment de la coopération au développement ; je souhaite le placer au cœur de notre action.

Je ne peux que me réjouir de voir aujourd'hui, dans notre région, une salle comble pour débattre de la solidarité internationale. Votre participation permettra au réseau de poursuivre le travail qu'il mène depuis 2012 : une ouverture sur le monde, une lutte contre les peurs et les extrémismes, une sensibilisation et un rayonnement des acteurs de notre territoire à l'international.

À nouveau, je vous remercie de votre présence aujourd'hui et pour votre action au quotidien ; je vous souhaite à toutes et tous de bons travaux !

Réponses aux questions et attentes exprimées au cours des 4 ateliers thématiques

Sur qui s'appuyer pour un montage de projet, pour la formation ?
Besoin de formation sur le montage de projet, la réponse aux appels à projets, l'évaluation de projet, la gestion de trésorerie, la communication ?
Sur demand’Occitanie Coopération
  • Oriente vers des structures de formation présentes en région dont les modules proposés correspondent aux besoins des acteurs régionaux de la coopération/solidarité internationale.
  • Organise des ateliers collectifs de formations spécifiques animées par l’équipe d’Occitanie Coopération, des membres du réseau ou des partenaires : aide à la structuration des projets, recherche de financement, stratégie et plan de communication, éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, savoir tirer profit du portail régional…
  • Organise des temps de formation animée par les structures d’appui nationales : Agence des micro-projets, Ps-Eau…

 


Besoin de mieux identifier les compétences des acteurs de solidarité internationale

Dans le cadre de sa mission d’observatoire régional, Occitanie Coopération invite tous les acteurs régionaux (personnes morales – quelque soit leur statut) à se référencer en ligne (www.oc-cooperation.org).

En renseignant cet outil mis à disposition de tous, votre structure bénéficie d’une meilleure visibilité (repérage) dans le panorama régional,  vous saurez identifier qui fait quoi, dans quel pays et contribuerez à l’enrichissement d’un annuaire qui se veut le reflet de la dynamique existante en notre région sur ces sujets.

Occitanie Coopération constitue au fil du temps une base de données qualifiée qui permet une connaissance fine des acteurs et de leurs projets.

 


Il faudrait penser la mise en place de « transferts de compétences » au travers de retours d'expériences (positives et négatives). Croiser les compétences et les expériences vécues pour créer de l'expertise.

Dans le cadre de l’Agora, 5 à 7 ateliers dynamiques sont programmés chaque année sur diverses thématiques, qui visent entre autre, le partage d’expériences et de savoir-faire.

La Tribune des projets, autre temps de ce grand rendez-vous annuel permet également ce type d’échanges.

La question de la « création d’expertise » est tout à fait pertinente… On pourrait imaginer de travailler à l’identification « d’experts » thématiques ou techniques… À étudier : méthode de sélection ? qu’est ce qu’un expert ? etc…

 


Besoin d’accompagner la réflexion sur le passage de la bonne volonté des acteurs à une action plus professionnelle et pertinente (distinction associations bénévoles et associations professionnelles).

Sur ce point, l’action d’Occitanie Coopération vise à optimiser les pratiques, développer les compétences, respecter une éthique dans le cadre des projets (réciprocité, intégration de toutes les parties prenantes au sein des projets, évaluation, capitalisation d’expérience).

L’équipe reçoit et accompagne sur rendez-vous les porteurs de projets, aide à la mise en évidence des atouts et des points faibles des projets… La diffusion d’information via le site et ses newletters, les différentes rencontres organisées contribuent également à nourrir la réflexion des acteurs.

Est-ce qu'une charte éthique fait sens pour un réseau d'acteurs engagés ? comment définir et sur quel mode ?

Ça fait sens effectivement. La charte du Réseau a été rédigée à sa création, qui pourrait être revisitée et enrichie. Un groupe de travail sur ce sujet permettrait de co-construire ce document.

Dans le même esprit Occitanie Coopération travaille également à l’élaboration de référentiels communs.

voir la charteMPCD


Comment sont pensés les relais départementaux ?

L’organisation d’Occitanie Coopération à l’échelle départementale vise à favoriser une plus grande proximité avec les acteurs.
Il s’agira donc de relayer les informations (terrain vers Midi-Pyréénes Coopdev’ et inversement), identifier les acteurs sur les départements, aider à l’organisation de rencontres, identifier les attentes et besoins des acteurs en présence…
Dans un premier temps, il conviendra d’identifier des structures intéressées et en capacité d’accueillir (collectivités, organisme publics, réseaux d’associations) en leur sein 1 à 2 volontaires en service civique qui assureraient cette mission.

 


Pourquoi mettre en valeur le statut du service civique plutôt que le volontariat de solidarité internationale ?

Occitanie Coopération est agréé par la DRJSCS* pour assurer un service d’intermédiation du service civique et le fait savoir afin de développer le dispositif le plus largement possible auprès des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale en région ; les missions pouvant s’effectuer en région ou à l’international.

Par ailleurs, Occitanie Coopération est membre du Comité de pilotage de la plateforme de la mobilité et promeut dans ce cadre les différentes formes de mobilité solidaire des jeunes (chantiers, VSI, CSI…)

Donc aucune mise en valeur d’une démarche n’est faite au détriment de l’autre, mais plutôt un travail de développement des différentes formes d’engagement solidaire.

*agrément collectif permettant la mise à disposition de volontaires auprès d’autres structures

Comment faire progresser la solidarité internationale au sein des politiques publiques ?

En agissant à plusieurs niveaux :

1) national et européen avec le Réseau des Réseaux régionaux multi-acteurs. Participation aux instances de concertation : Commission nationale de la coopération décentralisée CNCD, Conseil national de la solidarité internationale – CNDSI, Assises européennes du développement…

2) régional : en jouant notre rôle d’observatoire nous permettant d’effectuer un travail d’étude et d’enquête sur le secteur et de faire des propositions en cohérence avec la réalité des acteurs.

En inscrivant la solidarité internationale dans une logique transversale car elle touche et a un impact sur plusieurs politiques publiques (jeunesse, politique de la ville, attractivité du territoire…).

 


Comment convaincre les collectivités locales de soutenir les associations de solidarité internationale ?

Bien structurer son projet, savoir communiquer efficacement en fonction de l’interlocuteur, identifier les axes de coopération/ou domaines d’intérêt privilégiés par la collectivité, évoquer/invoquer les enjeux, les contextes et objectifs des projets ; avoir une approche pluri-acteurs dans les projets, identifier les critères d’évaluation … définir l’intérêt pour la collectivité de soutenir le projet et en être convaincu-e (!).

Prendre rendez-vous avec Occitanie Coopération.


Est-ce que Occitanie Coopération pourrait servir de relais entre les organisations de la société civile et les élus pour faire valoir les orientations (domaines, pays…) des associations et éventuellement influencer les critères et orientations des appels à projets ?

Non seulement elle pourrait mais elle le fait. Occitanie Coopération est régulièrement sollicitée par les collectivités pour identifier les acteurs de leur territoire. Le Portail régional est l’outil central de cette lisibilité tant recherchée. Mais ce travail ne peut se faire que si les acteurs font l’effort de s’identifier et de préciser leurs domaines d’action et zones d’intervention.


Comment avoir des informations sur les politiques publiques et sur les acteurs gouvernementaux ?

Une veille informative est effectuée en tâche de fond. Les données qui en découlent sont publiées sur le site www.oc-cooperation.org et font l’objet d’article de la newsletter Coopdev’ info.

Des demandes directes par mail ou par téléphone peuvent être faites directement auprès de l’équipe.

Comment rencontrer des acteurs du privé désireux de s'engager dans des initiatives de développement ? Comment sortir d'un « entre-soi » associatif et gagner en visibilité auprès des acteurs du secteur privé ? 

En participant

  • aux ateliers et rencontres pluri-acteurs proposés par Occitanie Coopération.
  • à la Tribune des projets
  • aux Groupes Pays créés au sein d’Occitanie Coopération : Agir au Sénégal, Agir à Madagascar. D’autres groupes pays pourront voir le jour en fonction des demandes de nos adhérents.

Sur ces sujets deux actions prioritaires ont été définies : le développement du mécénat et en particulier du mécénat de compétences ainsi qu’un programme de compagnonnage d’entreprises qui intègrera l’appui du secteur associatif (en cours d’élaboration).


Comment faire le lien entre les associations et les enseignants ?

Le dispositif des Tandems solidaires reconduit pour la troisième année consécutive, a pour objectif de favoriser le développement de l’éducation à la citoyennété et à la solidarité internationale au sein des établissements scolaires.

Il vise plus particulièrement à renforcer et à développer durablement les partenariats entre les associations et les établissements scolaires. Ainsi, Occitanie Coopération donne un cadre aux initiatives existantes, soutient la mise en œuvre de nouvelles actions, apporte un soutien pédagogique et opérationnel aux acteurs engagés dans cette démarche et mutualise les expériences.


Comment faire converger les enseignants et les associations sur des méthodes pédagogiques ?

Dans le cadre des Tandems solidaires, nous mettons en place une formation d’éducation citoyenne et à la solidarité internationale à destination des enseignants et des associations. il s’agit de redéfinir ensemble la notion de coopération et solidarité internationale et de présenter une méthodologie de travail permettant – grâce à différents outils pédagogiques et interactifs – de transmettre ces notions complexes au plus jeunes et à leur donner envie d'agir en citoyen.


 

Comment Occitanie Coopération peut aider les associations à se mettre en lien avec des sociétés qui cèdent du matériel ?

Tous les adhérents peuvent publier des petites annonces sur le Portail régional. Elles sont relayées via la news letter Les Échos du Réseau.


Pourrait-il y avoir davantage de groupes de travail par pays, par thématiques ?

Les commissions ou groupes de travail sont créés à partir de la demande des adhérents d’Occitanie Coopération. Aucune limitation dans ce domaine à condition de respecter les orientations du réseau en la matière et que l’animation du groupe soit assurée et maintenue durant la durée de vie du groupe. L’équipe d’Occitanie Coopération peut intervenir en appui le cas échéant.


Il faudrait laisser la possibilité aux acteurs d'organiser des réunions sur d’autres thématiques et plus souvent.

Aucun obstacle sur ce point. Les acteurs ont la possibilité d’organiser autant de réunions qu’ils le souhaient et sur tout type de sujet.

En revanche si ces réunions sont placées sous la « responsabilité », l’encadrement ou l’animation d’Occitanie Coopération, elles doivent respecter le cadre de travail convenu pour les commissions et groupes de travail.

Occitanie Coopération pourrait-il être porteur d'appel à projets au profit des associations ? Répondre à des appels à projets pour plusieurs associations ?

Le Réseau peut répondre en qualité de chef de file mais exclusivement avec des structures équivalentes (RRMA, structures d’appui nationales, collectivités…) en cohérence avec nos missions et aux fins de mise en œuvre d’actions sur/au bénéfice de son territoire ; le réseau peut s’appuyer sur la compétence de ses membres et les associer à la réponse.

En revanche, il n’est pas opérateur de coopération internationale et ne se positionne pas en tant que financeur.

Occitanie Coopération intervient également dans l’aide à l’élaboration d’appels à projets auprès des financeurs.


 

Est-il possible de prévoir un transport de matériel en commun ?

Le Portail régional permet aux membres d’Occitanie Coopération de publier des « petites annonces » de ce type.

À noter : la problématique de la collecte de matériel et d’équipement fera l’objet d’un atelier dynamique le 14 octobre 2016 dans le cadre de l’Agora de la coopération et de la solidarité internationale à Carcassonne.


 

Comment favoriser la rencontre et le travail en synergie entre différentes catégories d'acteurs (associations, privés…) ?

Autre vocation d’Occitanie Coopération favoriser les rencontres pluri-acteurs. Agora, Tandems solidaires, Tribune des projets, Tournée départementale, ateliers thématiques, ateliers de formation, portail régional sont des iutils permettant la mise en relation des uns avec les autres…

L’équipe par la connaissance de plus en plus précise qu’elle a des acteurs du territoire facilite quotidiennement la mise en contact.

Comment Occitanie Coopération peut aider à obtenir l'agrément pour déduction des dons fiscaux ?

En vous indiquant comment remplir le formulaire. En prenant RDV avec le service des impôts pour faire le point sur les critères objectifs.


Est-ce que Occitanie Coopération peut intervenir sur le site Moveagri (Réseau national mobilité internationale de jeunes dans l'enseignement agricole) ?

Nous n’avons pas d’accès à Moveagri, mais il serait intéressant de relayer les informations et vidéos postées par les jeunes et/ou enseignants de la région sur le Portail régional (ex: projet du Lycée agricole de Figeac au Sénégal). Si l’enseignement agricole souhaite s’ouvrir aux acteurs de son territoire, il faut que les lycées adhèrent à notre réseau.


Comment s'inscrire dans les projets scolaires ?

En répondant à l’appel à participation des Tandems solidaires.


Besoin d’acccompagnement dans la réflexion sur les difficultés liées au statut du service civique, notamment à l'international, ou quand il remplace un poste « salarié ».

Occitanie Coopération – service d’intermédiation du service civique – s’assure que les missions respectent un certain nombre de caractéristiques en France et à l’ étranger. La mission confiée doit être :

  • d’intérêt général,
  • complémentaire de l’action salariés, des stagiaires et des bénévoles,
  • accessible à tous les jeunes,

Et doit permettre de vivre une expérience de mixité sociale.

Nous réalisons également un suivi des missions pour veiller au bon déroulement du volontariat.


Pouvez-vous accompagner les petites collectivités engagées à monter des projets ? Accompagner les collectivités pour mieux coordonner l'action internationale et identifier les dispositifs existants, éventuellement par une formation destinée aux élus ?

Cela fait partie des accompagnements que nous réalisons. Il suffit de nous contacter et prendre rendez-vous avec l’équipe.

Comment comptez-vous valoriser et vous appuyer sur le pôle universitaire montpelliérain ?

Occitanie Coopération souhaite identifier des équipes de recherches et d’enseignement supérieur pour optimiser son action, identifier de nouveaux domaines d’action ou de sujets de mise en débat, s’appuyer sur l’expertise des enseignants et chercheurs, proposer des terrains d’expérimentation, mettre en lien chercheurs et collectivités ou associations…


Comment bénéficier du partenariat d’Occitanie Coopération avec les médias ?

Dans le cadre des conventions signées avec les médias, la sélection, la mise en relation, la coordination des actions de médiatisation sont gérées exclusivement par l’équipe d’Occitanie Coopération.


Comment valoriser l'action des collectivités ?

  • en nous faisant part de l’action en question,
  • si la collectivité adhère au Réseau, elle pourra publier son action (description, photos, vidéos, liens…) dans le Portail régional
  • en participant à la Tribune des projets.

 

 

Acteurs de la coopération et de la solidarité internationale d'Occitanie, faites-vous connaître !

SE RÉFÉRENCER

@ RESTEZ INFORMÉS

Suivre l'actualité et les offres d'Occitanie Coopération.
» Consulter les archives

S'ABONNER

Bureau
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès - Le Périscope
31520 Ramonville

Siège
Hôtel de Région, 22 boulevard du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

© Copyright Occitanie Coopération 2017 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Réalisé par 6tem9

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée en 2012. Elle reçoit le soutien financier du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Région Occitanie, de la communauté d'agglomération du Sicoval, de Toulouse Métropole, du Fonjep et du Service civique.

Ministères des affaires étrangères Région Occitanie Sicoval Toulouse métrople Le Fonjep Le service civique