Le Corps européen de solidarité : un nouveau dispositif pour les jeunes

Publié le 3 octobre 2018Occitanie Coopération

Les jeunes peuvent désormais faire du volontariat ou travailler dans le cadre de programmes de solidarité à l’échelle de l’Union européenne.

Le Corps de solidarité européen a pour but de permettre aux jeunes Européens de s’engager dans des activités de solidarité ou de volontariat et de travailler sur des projets qui bénéficieront à la communauté en mettant en avant la valeur ajoutée européenne de ceux-ci. Ces opportunités sont réservées aux jeunes européens âgés entre 18 et 30 ans.

Adoptée le 10 septembre 2018 au Parlement, l’initiative disposera d’un budget spécifique pour le prochain cadre financier pluriannuel pour la période 2021-2027 (la Commission européenne a proposé 1,26 milliards).

Le Corps européen de solidarité était déjà en cours d’expérimentation, mais cette adoption en séance plénière vient confirmer l’accord qui avait été conclu entre le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen en juin dernier, et permet de donner un cadre juridique clair au dispositif.

Un budget dédié au Corps de solidarité européen

375,6 millions d’euros ont été annoncés pour le soutien des activités dans différents domaines tels que l’environnement, l’éducation, la santé, la prévention des catastrophes, la fourniture de produits alimentaires et non alimentaires, ou encore l'accueil et l'intégration des migrants et des demandeurs d'asile. 90% de ce budget 2018-2020 seront consacrés à des activités de volontariat, les 10% restants seront alloués au volet professionnel.

Inscriptions en ligne

Un portail web permet désormais aux particuliers et aux organisations de s’inscrire dans le dispositif. Il peut être utilisé pour poster des annonces, des recherches de volontaires, des stages. Depuis sa mise en place en 2016, 70 000 personnes s’y sont déjà inscrits et 7000 ont participé à des activités.

Des gardes fous pour empêcher les abus

Enfin, des mesures ont été votées pour éviter que ce dispositif ne devienne une plateforme utilisée par les organisations pour embaucher des jeunes volontaires non rémunérés, alors qu’il serait possible de pourvoir ses postes en emploi rémunéré. Le volontariat sera limité à 12 mois tandis que le stage devra être compris dans une période entre 2 et 6 mois. Un « label de qualité » est prévu afin de certifier que les organisations proposent des activités de solidarité de qualité.

Plus d’informations

Rapport-politique de développement de la France (2013-2018)

Publié le 27 septembre 2018Occitanie Coopération

En savoir plus...

Guide juridique : action extérieure des collectivités territoriales

Publié le 9 octobre 2018Occitanie Coopération

En savoir plus...

Bureau
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès - Le Périscope
31520 Ramonville

Siège
Hôtel de Région, 22 boulevard du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

© Copyright Occitanie Coopération 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Nous contacter

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée en 2012. Elle reçoit le soutien financier du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Région Occitanie, de la communauté d'agglomération du Sicoval, de Toulouse Métropole, du Fonjep et du Service civique.

Ministères des affaires étrangères Région Occitanie Sicoval Toulouse métrople Le Fonjep Le service civique