Journée internationale des Droits des femmes

Cette journée internationale, officialisée par les Nations Unies en 1977, trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle. Elles avaient pour objet le droit de vote et de meilleures conditions de travail.
À l’heure actuelle, cette journée de manifestations invite à faire le bilan sur les situations des femmes à travers le monde, fêter les victoires et les acquis et à leur permettre d’exprimer leurs revendications.

La Journée du 8 mars : une appellation spécifique et polysémique

La “Journée de la femme” n’existe pas ! En effet, ainsi employé, cette expression fait naître une catégorie, “la femme”, qu’il conviendrait de célébrer une fois par an. Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, rappelait à cet égard en 2013 :

« Le 8 mars n'est pas, comme on l'entend parfois, la journée de LA femme, qui mettrait à l'honneur un soi-disant idéal féminin (accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums) »

En effet, réduire les femmes à une seule identité, c’est considérer qu’elles ne possèdent qu’une seule et unique nature, qu’une seule spécificité, leur permettant d’appartenir à une catégorie féminine idéalisée – de laquelle certaines caractéristiques et comportements attendus découlent. Or, les femmes sont nombreuses et diverses ; toutes uniques, différentes et personne à part entière, vivant leur genre à leur manière. Ainsi, le 8 mars est l’occasion de faire entendre leur voix, dans leur multiplicité et le pluralité.

Plus d’informations sur la Journée internationale des droits des femmes sur le site des Nations Unies et 8mars.info.

Genre et développement : une nouvelle approche de la coopération

«  L’égalité entre les femmes et les hommes sera un principe directeur et transversal de l’action extérieure de la France. L’approche genre a pour objectif l’égalité des droits ainsi qu’un partage équitable des ressources et des responsabilités entre les femmes et les hommes. »

Stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2018-2022)

Évolution des conceptions et des modalités d’intervention

Au début des années 1970, les politiques de développement préconisaient de cibler les “besoins des femmes”, afin d’agir pour l’amélioration de leur situation économique, alimentaire, sanitaire, etc. On parlait d’une approche “femmes et développement”. Néanmoins, des effets pervers ont été constaté, notamment la relégation des femmes à un statut de bénéficiaire et la reproduction de rôle stéréotypées (seulement inclues dans des projets de santé, d’éducation des jeunes enfants…). En effet, les inégalités initiales, liées à leur situation de subordination et de domination, n’étaient pas prises en considération. Ainsi, progressivement, les modalités d’intervention ont évolué pour s’inscrire dans une approche genre et développement.

Une approche spécifique du développement

Intégrer le genre dans les projets de développement est une façon de participer à l’évolution vers une société plus égalitaire. Cette approche concerne aussi bien les femmes que les hommes. En effet, elle rend visibles les intérêts des femmes et des hommes et s’applique à tous les secteurs, au Nord comme au Sud.

  • L’approche Genre et développement vise à répondre aux besoins spécifiques et différents de chaque sexe, tout en portant une attention toute particulière aux rapports entre les hommes et les femmes.
  • Le point de départ de ce type de projets sont les inégalités dans les relations de pouvoir entre les individus. En effet, elles empêchent le développement équitable et la pleine participation des femmes.
  • L’objectif à atteindre est l’autonomisation des femmes (également appelé empowerement), en prenant en compte les inégalités familiales et sociales du contexte dans lequel se déroule le projet.

Vous vous demandez comment intégrer le genre dans vos projets de coopération et de solidarité internationale ?
Rendez-vous sur “Comment favoriser l'égalité hommes-femmes dans vos projets ?”

©Terres en Mêlées

Genre et développement : une approche déjà mise en œuvre par les acteurs d’Occitanie

Les structures référencées sur l’annuaire régional dont les projets de coopération et de solidarité internationales ont pour objet ou participent à l’égalité hommes-femmes sont nombreuses.

De nombreuses ressources disponibles : montez en compétences !

Les récentes publications

De nombreux documents ont été rédigés sur la thématique Genre et développement parmi lesquels les publications suivantes, particulièrement intéressantes :

Dossier “Intéressons-nous à la question du Genre et du développement”
Bulletin d’information Partage Témoigne n°176 – Février 2020
Directeur de la publication : Dominique Bissuel – Rédactrice en chef : Jennifer Duquesne

Guide des ressources : Genre et santé sexuelle et reproductive à l’adolescence
Guide conçue par Médecins du Monde – Septembre 2019

Integrating Feminist Approaches to evaluation
Lessons learned from an Indian experience
Août 2019
Rédacteur.rice.s : Rajib Nandi (Institute of Social Studies Trust) et Rituu B. Nanda (Institute of Social Studies Trust and Constellation)
Résumé détaillé (en français) rédigé par le F3E

Questions de genre en zones sèches – Les femmes, actrices de la lutte contre la désertification
Dossier thématique du Comité scientifique français de la désertification (CSFD) n°13 – Octobre 2019
Directeur de la publication : Robin Duponnois (président du CSFD) – Coordinatrice : Isabelle Droy (socio-économiste)

Solutions Genre et climat
Rapport sur les initiatives des Lauréat.e.s du Prix Solutions Genre et Climat
5e édition, 2019
Publication et réalisation : Women engage for a Common Future (WECF), en partenariat avec la Women and Gender Constituency (WGC)

Les plateformes

Plusieurs espaces de discussions, d’échanges et de ressources sont disponibles en ligne. Nous en avons listé quelques uns qui peuvent vous appuyer dans vos démarches.

Plateforme Genre et développement : créée en 2006 par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (aujourd’hui ministère de l’Europe et des Affaires étrangères), elle vise à favoriser la concertation, l’échanges de pratiques et le suivi des politiques et initiatives en matière de genre et développement.

Adéquations : créée en 2003, cette association a pour objet l’information, la réflexion et l’action autour de thématiques comme l’égalité hommes-femmes, la diversité et le développement durable. Elle met en ligne de nombreuses publications et brochures et propose également des formations.

Genre en action : créée en 2009, cette ONG tend à mobiliser, informer et former une communauté francophone multidisciplinaire d’acteurs et actrices de différents milieux (associatif, recherche, médias, bailleurs, institutionnels, militant, politique, expertise…) partageant la même ambition : l’égalité de genre pour tous et toutes. Ainsi, elle publie des articles et des outils afin de diffuser les connaissances et constitue un annuaire pour mettre en relation les individus.

Le Monde selon les femmes : créée en 1994, cette ONG féministe est investie dans la coopération au développement et l’éducation permanente avec l’objectif central d’intégrer et diffuser une perspective de genre. Son action est articulée autour de la recherche-action, la formation et le travail de plaidoyer politique. Ainsi, elle agrège et rédige de nombreux articles et construit également des outils méthodologiques et pédagogiques.

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze Réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 36
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Hôtel de Région, 22 bd du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Le FONJEP
Service Civique