L’Après 2015 : les conclusions du Conseil de l’UE

Publié le 26/01/2015

Programme de développement pour l'après-2015 : Midi-Pyrénées Europe nous informe

Ces conclusions font suite à la Communication de la Commission européenne intitulée « Une vie décente pour tous : de la vision à l'action collective » du 2 juin 2014, qui jetait les bases de la position de l'UE à propos du programme pour l'après-2015 et le passage des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) aux Objectifs de développement durable (ODD).

Après l'adoption d'un rapport au Parlement européen le 25 novembre, le Conseil de l'UE s'est prononcé sur le rôle que devrait jouer l'Union européenne dans les négociations sur le post-2015. Il s'agit de poser les principes et de définir les principales orientations de la stratégie de négociation de l'UE.

Ainsi, dans ses conclusions, le Conseil de l'UE prône la défense d'un « programme pour l'après-2015 qui soit ambitieux, porteur de transformation et inclusif » tourné vers l'éradication de la pauvreté (disparition de l'extrême pauvreté en l'espace d'une génération) et la mise en œuvre d'un développement durable dans ses 3 dimensions (sociale, environnementale, économique).

Dans cette perspective, le document met en évidence les points suivants :

  • le Conseil rappelle l'interdépendance entre l'éradication de la pauvreté et le développement durable qui constituent des objectifs prioritaires ;
  • le Conseil insiste sur la nécessité d'avoir une cohérence entre les différents objectifs et de prendre en compte les synergies entre eux ;
  • il est essentiel d'élaborer le programme post-2015 en se basant sur une approche par les droits incluant tous les droits de l'homme ;
  • le programme doit être mondial et se fonder sur les principes directeurs d'universalité (c’est-à-dire qu'il doit s'appliquer à tous les pays Sud et Nord et à tous les acteurs), de responsabilité partagée et de responsabilisation mutuelle ;
  • le programme post-2015 devra être facile à expliquer et à comprendre en vue de permettre l'adhésion du plus grand nombre ;
  • le programme devrait inclure les thèmes suivants : pauvreté, faim, sécurité alimentaire, nutrition et agriculture durable ; santé et bien-être ; éducation ; égalité entre les sexes et émancipation des femmes ; eau et assainissement ; énergie ; croissance inclusive et durable ; emploi et travail décent ; infrastructure, industrialisation durable et innovation ; inégalités ; villes et établissements humains ; modes de consommation et de production durables ; changement climatique ; océans, mers, et dégradation des sols et de la biodiversité ; sociétés pacifiques et inclusives ; accès à la justice et à des institutions responsables ; moyens de mise en œuvre et partenariat mondial pour le développement durable ; moyens de mise en œuvre et partenariat mondial pour le développement ;
  • nécessité d'inclure dans le programme des questions transversales (risques de catastrophes et résilience face à celles-ci) ;
  • le programme doit porter sur les besoins des personnes les plus défavorisées et vulnérables (enfants, personnes âgées, personnes handicapées), les groupes marginalisées et les populations autochtones ;
  • le programme doit établir un focus important sur l'émancipation des femmes et des filles et leurs droits humains, ainsi que la fin de toute forme de discrimination et de violences à leur égard ;
  • nécessité de se doter d'indicateurs pour suivre les progrès accomplis Le but de ces conclusions est de faire en sorte que l'Union européenne, acteur majeur du développement, puisse parler d'une seule voix au nom de l'ensemble des États membres lors des négociations internationales et présenter une position unie qui la renforce au cours des discussions.

Prochaines étapes

  • poursuite des négociations
  • 3e conférence internationale sur le financement du développement en juillet 2015 à Addis-Abeba (Ethiopie)
  • Sommet sur l'après-2015 en septembre prochain.

télécharger le document : Conclusion UE Post2015

information transmise par : Aïssatou N’Diaye-Sydnei, Chargée de mission

Services publics, Affaires sociales, Action extérieure des collectivités territoriales

Représentation Midi-Pyrénées à Bruxelles – Midi-Pyrénées Europe

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse