Les Objectifs de Développement Durable, ça nous concerne !

Publié le 28/10/2015

Sustainable Development Goals_E_Final sizesLes Nations-Unies se sont accordées en 2015 sur « l'agenda 2030 », qui fixe 17 objectifs de développement durable pour la planète (ODD).

Cette première démarche universelle offre un nouveau cadre au secteur du développement pour les quinze prochaines années. Elle s'inscrit dans le prolongement des 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement qui ont été mis en œuvre depuis 2000, et qui ont apporté de réels progrès en matière de lutte contre la faim, la pauvreté, la mortalité infantile ou en faveur de l'accès à l'eau et l'éducation.

L'adoption des objectifs de développement durable pour la planète est une politique ambitieuse qui doit porter ses fruits sur le long terme, et chaque pays est tenu d'apporter sa pierre à l'édifice. Il ne s'agit pas non plus de principes abstraits éloignés des réalités du terrain : pour mieux en assurer le suivi, 169 indicateurs précis accompagnent ces objectifs.

C’est pourquoi Occitanie Coopération souhaite intégrer ces ODD au cœur de ses préoccupations : les acteurs locaux, ceux qui œuvrent au quotidien pour la solidarité internationale en Midi-Pyrénées et ailleurs, doivent être les protagonistes clés de la réalisation de ces objectifs au niveau global. Les enjeux sont mondiaux,  c’est bien en unissant les forces que nous y parviendront !


 

 

Objectif 1 :Éradication de la pauvreté

Le nombre de personnes vivant dans une situation d'extrême pauvreté a été réduit de plus de moitié depuis 1990. Mais plus d'un milliard d'êtres humains continue de vivre avec moins de 1,25 dollars par jour à travers le monde.
A l'horizon 2030, l'ODD 1 dessine un monde où l'extrême pauvreté aura été éliminée, par exemple grâce à des mesures de protection sociale pour tous, d'accès à la terre et aux ressources économiques, et en les protégeant des impacts des catastrophes climatiques, sociales ou économiques.

 

Objectif 2 : Faim “zéro”

En 2015, une personne sur neuf souffre toujours de la faim. A travers ce second objectif, les Etats du monde s'engagent à éliminer la faim et mettre fin à toutes les formes de malnutrition d'ici à 2030.
Cet objectif peut être atteint par le soutien à une agriculture durable capable de faire face aux impacts du dérèglement climatique. Cette agriculture sera adaptée en particulier aux besoins des femmes, des autochtones et des agriculteurs familiaux, respectueuse de l'environnement, de la biodiversité et contribuera à la lutte contre le changement climatique.

 

Objectif 3 : Accès à la santé

Cet objectif a pour ambition de poursuivre le travail réalisé autour des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) pour continuer à faire baisser la mortalité maternelle, néonatale et infantile et mettre fin aux trois grandes pandémies : sida, tuberculose et paludisme.
L'agenda 2030 intègre les défis sanitaires émergents. Il introduit la lutte contre les maladies non-transmissibles responsables de près de 70% des décès dans le monde. Les Etats s'engagent aussi à renforcer les systèmes de santé, en intégrant le financement de la santé, la couverture sanitaire universelle, la santé sexuelle et reproductive, l'accès à du personnel de santé de qualité, la gestion des risques, l'accès à des médicaments et vaccins de qualité ou encore la lutte contre les différentes formes de pollution.

 

Objectif 4 : Accès à une éducation de qualité

Aujourd'hui 127 millions d'enfants et d'adolescents sont privés d'éducation et 250 millions d'enfants ne savent ni lire ni écrire. L'ODD 4 a pour ambition d'assurer pour toutes et tous un accès à une éducation de qualité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie.
A tous les niveaux de l'éducation, l'égalité entre filles et garçons, l'amélioration des résultats d'apprentissage et l'intégration du développement durable dans les programmes et contenus d'enseignement sont au cœur de cet objectif.
Un effort particulier devra être fait en faveur de la formation des enseignants, de la promotion d'espaces d'apprentissage sûrs et sains, et du développement des bourses d'étude.

 

Objectif 5 : Égalité entre les sexes

L'égalité femmes-hommes dans le monde est loin d'être atteinte. Ce principe politique essentiel est aussi une garantie de l'efficacité des politiques de développement. En renforçant les droits des femmes et des filles, c'est l'ensemble de la société qui progresse.
L'agenda 2030 fait de l'égalité femmes-hommes un principe directeur du développement durable. La santé sexuelle et les droits sexuels et reproductifs feront l'objet d'un effort renforcé. L'élimination de toutes les formes de discrimination fondées sur le genre dans tous les domaines de la vie sociale, politique et économique permettra d'atteindre cet objectif.

 

Objectif 6 : Accès à l’eau salubre et à l’assainissement

Si l'accès à l'eau est devenu une réalité pour plus de 2 milliards de personnes, encore plus du tiers de l'humanité n'a pas accès à l'assainissement. Les Objectifs du millénaire pour le développement visaient une réduction de moitié de la population qui n'avait pas accès à l'eau et à l'assainissement.
L'ODD 6 va plus loin et cible un accès universel d'ici 2030. Insistant sur la qualité de l'eau, sa gestion durable et l'hygiène, il souligne le cas des populations les plus vulnérables et de celles pour qui l'eau est une ressource rare. Cet objectif intègre la notion de gestion transfrontalière de cette ressource, essentielle à la gestion durable mais aussi favorable à la paix et à la coopération.

 

Objectif 7 : Recours aux énergies renouvelables

L'énergie était la grande absente des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Mais aujourd'hui encore, 40% de la population n'utilise que le bois, le charbon de bois ou des sous-produits animaux pour la cuisson de leurs aliments, ce qui provoque des maladies respiratoires et le rejet de nombreux déchets. 2 millions de personnes par an y laissent leurs vies.
L'ODD 7 intègre l'accès à des services énergétiques modernes et indispensables au développement. Il veut accroître de manière significative la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, à l'heure où plus de 80% de la consommation de la planète repose sur des énergies fossiles, et multiplier par deux l'amélioration de l'efficacité énergétique.

 

Objectif 8 : Accès à des emplois décents

Dans le monde, des dizaines de millions de personnes n'ont toujours pas accès à un emploi. Une croissance économique durable, inclusive, soutenue et reposant sur un travail décent pour tous, permettra d'améliorer les conditions de vie de l'humanité. Certaines populations restent particulièrement vulnérables aux fléaux du chômage, comme les jeunes.
L'ODD 8 prépare le chemin pour qu'en 2030, la proportion de jeunes scolarisés et formés à un métier ait considérablement augmenté, et où le travail des enfants ait disparu.

 

Objectif 9 : Bâtir des infrastructures adaptées, encourager une industrialisation durable et encourager l'innovation

Dans un monde interconnecté où près de 60% des habitants de la planète n'ont pas encore accès à internet, l'attractivité et le dynamisme des territoires nécessitent la réalisation d'infrastructures de qualité, fiables, durables et résilientes qui favorisent le développement économique et améliorent la qualité de vie des populations.
L'agenda 2030 projette un monde industriel respectueux de l'environnement et recourant de manière rationnelle aux ressources naturelles, où la recherche et l'innovation seront plus fortement soutenues.

 

Objectif 10 : Un monde plus égalitaire

Les inégalités croissent dans le monde : 1% de la population mondiale capte près de la moitié des richesses.
L'ODD 10 cible justement l'amélioration de l'égalité des chances, en adoptant des lois et en menant des politiques qui garantissent une amélioration durable des conditions de vie de tous. Les pays les plus vulnérables, comme les pays les moins avancés et les petits Etats insulaires en développement, doivent bénéficier d'une attention particulière, notamment en orientant davantage les flux financiers en leur direction.

 

Objectif 11 : Villes et communautés durables

En 2030, le nombre d'urbains aura triplé en 30 ans et environ 60% des êtres humains habiteront en ville. Une quinzaine de nouvelles « méga-villes », dont la population dépasse 10 millions d'habitants vont émerger.
Pour bien vivre en ville, il faut avoir accès au logement, aux services essentiels, à des moyens de transports efficaces, sûrs et durables, à des espaces verts et des lieux culturels, respirer un air de qualité et aussi être en sécurité face aux potentiels impacts du dérèglement climatique. C'est ce modèle de ville durable et inclusive que l'ODD 11 dessine pour 2030.

 

Objectif 12 : Une consommation et une production durable

Nous ne pouvons garantir un environnement sain sans des changements profonds dans nos modes de vie. Le nouvel agenda du développement durable propose une transformation de nos modèles économiques pour les rendre durables.
La gestion sur le long terme des ressources, des déchets et des produits chimiques, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la promotion du tourisme durable et le développement de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises sont au centre de cette transformation.

 

Objectif 13 : Lutte contre le changement climatique

L'agenda post-2015 place le climat au cœur des débats sur le développement. La température à la surface de la planète a déjà augmenté de 0,89°C par rapport aux niveaux préindustriels, et ne doit pas dépasser 2°C pour éviter une catastrophe climatique Les conséquences négatives, notamment pour le développement, sont bien connues : des îles, des littoraux et des villes côtières sont menacés de disparition, la production agricole subit déjà des pertes importantes qui menace la sécurité alimentaire. Des décennies d'efforts passés et à venir pourraient être réduits à néant et les coûts pour répondre aux conséquences deviendraient insoutenables. La COP21, qui se tiendra à Paris à la fin de l'année, doit permettre de trouver une réponse collective forte à ce problème.

 

Objectif 14 :Protection de la faune et de la flore aquatiques

La pollution des océans, sous toutes ses formes, endommage très gravement les écosystèmes marins. Cette perte de biodiversité aura des conséquences dramatiques pour l'écosystème et l'humanité.
Notre consommation de poissons et fruits de mer peut être contaminée ; les 540 millions de personnes qui dépendent de la pêche risquent de voir à long terme leurs revenus diminuer et leurs bateaux et installations endommagés.
Le nouvel ODD sur les mers et océans appelle donc à la préservation des océans, à l'élimination de la pollution et à la reconstitution des stocks de poisson pour une pêche durable, dans le cadre fixé par la Convention des Nations unies sur le Droit de la mer, la convention de Montego Bay.

 

Objectif 15 : Protection de la faune et de la flore terrestres

L'ODD 15 vise à assurer la conservation, la restauration et l'utilisation durable des écosystèmes terrestres et arrêter la dégradation des terres et la désertification. Il reconnaît l'apport économique et social de la biodiversité. La reforestation, essentielle à la lutte contre le changement climatique, est également une priorité. La lutte contre le trafic illégal des espèces protégées, qui est souvent une source de revenu pour les réseaux criminels, est aussi ciblée.

 

Objectif 16 : Garantir l'État de droit, la justice et la paix

Depuis 2000, le nombre de personnes forcées de fuir la guerre, les conflits et l'extrême violence n'a cessé d'augmenter. Arrêter les guerres, édifier et préserver la paix implique une mobilisation sans précédent de la communauté internationale, car il ne peut y avoir de développement sans sécurité et de sécurité sans développement.
D'ici à 2030, l'agenda du développement dessine un monde libéré de la corruption, des trafics illicites, de la circulation illégale des armes, qui demeurent de véritables menaces pour la stabilité politique et le développement de l'humanité.

 

Objectif 17 : Des partenariats et des moyens de mise en œuvre renouvelés

La communauté internationale a souhaité, à la différence de l'agenda du millénaire, associer aux nouveaux objectifs les moyens qui permettront leur mise en œuvre. C'est pourquoi, aux 16 objectifs de développement durables s'ajoute ce 17ème, qui liste les domaines et secteurs qui peuvent et doivent contribuer à la mise en œuvre de l'agenda, comme la technologie et les finances.
Le plan d'action pour le financement du développement adopté à Addis-Abeba en juillet 2015 fait partie de l'agenda 2030 et offre un cadre renouvelé et adapté à la mise en œuvre des ODD.

 

Pour plus d’infos

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse