Chargé·e d’études – Mesurer et comprendre les évolutions de la solidarité internationale en Bretagne

  • Lieu : Rennes
  • Proposé par : RRMA Réseau Bretagne Solidaire
  • Type de contrat : convention_de_stage | Indemnité : Indemnisation de stage
  • Catégorie(s) : Stage

Le RRMA Réseau Bretagne Solidaire recherche un·e stagiaire étudiant·e en master 2 pour une mission de 6 mois à Rennes.

Présentation de la structure

Le Réseau Bretagne Solidaire (RBS), Réseau régional multi-acteurs (RRMA) pour la coopération internationale et la solidarité en Bretagne est une association Loi 1901 financée principalement par la Région Bretagne et le Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères (MEAE).

Créé en novembre 2018, RBS regroupe des associations de solidarité internationale, des collectivités territoriales, des acteurs économiques, des établissements publics, des structures d'enseignement, de santé et de recherche, et des citoyens.

Les principales missions de RBS sont les suivantes :

  • développer, renforcer et animer les dynamiques multi-acteurs ;
  • accompagner les porteurs de projets à chaque étape de leur projet solidaire à l'international ;
  • faire rayonner et valoriser des projets de coopération internationale et de solidarité.

Depuis les années 1990, la solidarité internationale a profondément évolué. L'aide au développement reste marquée par le post-colonialisme qui attise le rejet de l'Occident. Les crises socio-politiques, économiques, climatiques, sécuritaires… nous obligent à des postures différentes et à des coopérations basées sur la réciprocité, du fait, entre autres, de nos interdépendances. Un nouvel espace géopolitique est à construire, dans lequel les acteurs engagés dans des activités de solidarité internationale sont tenus de s'interroger pour faire évoluer les pratiques, changer de postures, s'adapter.

Les organisations rassemblées au sein du Réseau Bretagne Solidaire évoquent régulièrement des problèmes auxquels elles sont confrontées, comme le renouvellement des adhérents et responsables associatifs, l'instabilité dans les partenariats et coopérations décentralisées ou les difficultés financières.

Le paysage partenarial dans de nombreux pays hôtes semble de plus en plus illisible et complexe pour l'établissement de relations stables : entre les organisations de la société civile, les collectivités locales et les états nationaux, les opérateurs de la solidarité internationale peinent à définir leurs relations. Ces problèmes ou craintes ne sont pas spécifiques à la Bretagne mais il semble probable qu'elles s'y expriment de façon spécifique, compte tenu de la vigueur de la solidarité internationale dans la région.

Un document intitulé «Pour un nouvel élan collectif. Explorer les mutations de la solidarité internationale en Bretagne» a été rédigé collectivement. Il pose une premier diagnostic partagé sur les forces et les faiblesses, les opportunités et les menaces. Cependant, il relève pour l'heure de dires d'experts, qui demandent à être confirmés ou infirmés par des données quantitatives et la consultation des forces vives qui ne se sont pour l'instant pas exprimées.

En parallèle, le Conseil Régional de Bretagne, membre actif de RBS, est en cours de redéfinition des axes et des instruments de sa politique en matière de solidarité internationale. Au-delà de la mobilisation des acteurs et de l'évolution des pratiques, notamment pour renforcer la participation des jeunes, une meilleure connaissances des dynamiques à l'oeuvre doit éclairer les décideurs et financeurs.

Détails de l'offre

L'objectif général du stage consiste à caractériser l'évolution des référentiels et des pratiques des organisations impliquées dans la solidarité internationale en Bretagne. Le périmètre couvre l'ensemble des profils représentés au sein de RBS, à savoir les associations de solidarité internationale, les collectivités en coopération décentralisée et les entreprises. Il doit en particulier prendre en compte les acteurs qui ne sont pas adhérents de RBS en vue de porter un regard critique sur le diagnostic que nous avons établi.

Les données à collecter et les analyses à mener ont 2 dimensions :

  • une dimension quantitative qui consiste à mettre à jour un observatoire de la solidarité internationale, sur la base d'enquêtes à organiser avec les membres de RBS. Il s'agit de quantifier les acteurs, leurs profils, leurs domaines d'action, leurs zones géographiques de prédilection, leurs réseaux. De telles observations ont déjà été menées dans le passé et la mise à jour permettra donc de cerner les évolutions. Une attention particulière sera portée sur la période récente marquée par des événements forts : pandémie, structuration du djihadisme au Sahel,…
  • une dimension qualitative pour comprendre ce qui a changé dans l'univers mental et les pratiques des organisations et de leurs adhérents. Cette partie sera réalisée sous forme d'entretiens semistructurés, en recherchant particulièrement à impliquer des organisations qui ne sont pas membres de RBS. Au-delà de l'aspect descriptifs des changements récents ou en cours, il s'agira de trouver les moteurs ou les causes de ces changements, ainsi que les conséquences dans l'action en Bretagne ou sur le terrain. Un repérage d'initiatives fructueuses sera mené.

Le stage comprendra une partie opérationnelle pour la prise de contacts et l'organisation d'un atelier de partage des analyses, avec une visée prospective. Celui-ci devrait avoir lieu avant l'été. Il nourrira la réflexion pour une journée régionale à l'automne 2023, qui sera organisée par l'équipe de RBS, à laquelle l'ex stagiaire sera convié.

Le stage sera encadré sur le fonds par un comité de pilotage associant les divers profils représentés au sein de RBS. Il intègrera par ailleurs des personnes bien informées sur la situation à l'échelle de chaque département. Ce comité de pilotage désignera en son sein un maître de stage responsable de l'orientation des travaux menés. Par ailleurs, un correspondant sera désigné au sein de l'équipe de RBS pour l'appui au quotidien dans l'exécution des tâches.

Durée et période du stage

Le stage est prévu pour une durée de 6 mois, sous la forme classique de stage de fin de master. D'autres formes peuvent cependant être proposées. La période pressentie est de mars à septembre 2023.

Productions attendues

  • un mémoire sur les évolutions qualitatives de la solidarité internationale sur la base des entretiens, base du mémoire universitaire
  • une base de données structurée recensant les acteurs de la solidarité internationale repérés (il n'est pas attendu d'exhaustivité dans le repérage mais un nombre significatif d'items)
  • les documents préparatoires à l'organisation d'une journée régionale à vocation prospective sur les évolutions de la SI.

Compétences / connaissances requises

Le stagiaire devra avoir reçu une formation / initiation aux techniques d'enquêtes. Les traitements statistiques resteront basiques, essentiellement basés sur des tris à plat. Sur la base d'un socle de compétences en développement territorial ou relations internationales, le profil peut s'enrichir de connaissances en sociologie, géographie, sciences politiques. Il est attendu du stagiaire qu'il dispose d'une capacité de synthèse et d'un goût prononcé pour les contacts terrain. La débrouillardise pour l'établissement de contacts sera appréciée.

Autres

Lieu(s) de déroulement du stage

Un bureau sera mis à disposition avec le matériel nécessaire à l'espace Anne de Bretagne, 15 Rue Martenot, 35000 Rennes (un autre lieu restant possible).

Des déplacements sont à prévoir, pour des entretiens voire quelques jours dans un autre lieu de Bretagne.

Personnes référentes

Le stage sera encadré, outre les instances collégiales,

  • sur les méthodes et les questions de fond, par Gilles Maréchal, membre du Conseil d'Administration
  • sur les travaux au quotidien et les ressources par Eva Roué, directrice

Conditions financières

  • Indemnisation selon grille standard de gratification des stages
  • Remboursement des frais de déplacements selon conditions appliquées à l'équipe de RBS

Modalités de candidature

Candidatures à transmettre aux adresses suivantes avec en objet du mail  “Candidature stage solidarité internationale en Bretagne” :

  • direction@bretagne-solidaire.bzh
  • marechal.gilles@orange.fr 
Documents associés

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Le Périscope – Parc technologique du Canal
7 rue Hermès
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Le Périscope – Parc technologique du Canal
7 rue Hermès
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse