Recherche – Enseignement supérieur

Les Objectifs de développement durable (ODD) inscrits à l'Agenda par les Nations Unies pour la période 2015-2030, s'appliquent à tous les pays du Nord comme du Sud. Ils visent l'éradication de la pauvreté et des inégalités mais aussi la préservation de notre planète et l'amélioration du bien-être des populations. Ils ont pour but de favoriser les transformations nécessaires, en particulier dans les pays les plus pauvres. Tous les acteurs ont un rôle à jouer : institutions, collectivités, entreprises, associations, établissements publics…

Dans cette perspective, le secteur de la recherche et de l'enseignement supérieur est déterminant par sa capacité à produire des connaissances, à évaluer les avancées, à pointer les dysfonctionnements et à proposer son expertise avec un regard critique.

→ Les acteurs de terrain ont besoin de s'appuyer sur les travaux de recherche pour prendre du recul, comprendre les enjeux, ne pas reproduire les échecs et améliorer la qualité de leurs interventions.

→ Les chercheurs ont besoin des acteurs de terrain pour confronter la théorie à la pratique dans une logique de recherche-action. Ainsi, ils peuvent s'appuyer sur la réalité du terrain, mais aussi identifier les enjeux, dans un contexte particulier, à un moment précis, et co-construire leurs questions de recherche.

Les missions d'observatoire régional et d'animation territoriale d’Occitanie Coopération ont vocation à cette mise en lien.

« Je travaille au sein d’une équipe de recherche et/ou d’un établissement d’enseignement supérieur. En quoi un rapprochement avec Occitanie Coopération peut être utile ? »

Ce que peut apporter Occitanie Coopération aux chercheurs ou enseignants-chercheurs

  • Mise en relation avec les acteurs de la société civile et les organismes publics et privés
  • Recherche de terrains auprès des acteurs du réseau
  • Valorisation des travaux de recherche
  • Interventions ou recherche d'intervenants professionnels ou de cas pratiques pour intervenir auprès des étudiants
  • Appui à l'élaboration de modules universitaires sur les questions de coopération et de solidarité internationales,
  • Participation des étudiants aux rencontres organisées par Occitanie Coopération,
  • Accueil de stagiaires ou appui à la recherche de stages au sein de structures adhérentes
  • Aide à la mobilité internationale des jeunes, renforcement de la visibilité du thème « solidarité internationale » dans les appels à projets Recherche en Occitanie

Ce que peuvent apporter la recherche et l’enseignement supérieur à Occitanie Coopération

Par nature, Occitanie Coopération en sa qualité de réseau régional multi-acteur (RRMA) a mission à intégrer au sein de sa gouvernance et de son réseau : des centres ou instituts de recherche, des universités, des grandes écoles basés en Occitanie. Au-delà de cette nécessaire représentativité, nous souhaitons bénéficier des connaissances et analyses des enseignants ou enseignants-chercheurs dans les domaines liés au développement, aux échelles mondiale, régionale ou nationale, en particulier  :

  • alimentation, agriculture
  • climat/adaptation au changement climatique
  • conflits/processus de paix/risque/sécurité
  • coopération/solidarité internationale
  • éducation au développement et à la solidarité internationale
  • énergies
  • environnement
  • déchets
  • eau, assainissement
  • éducation
  • genre
  • migrations
  • ODD
  • rôle de la société civile
  • santé
  • spécificités pays/zones géographiques

Cette contribution peut prendre diverses formes :

  • participation au Comité d'experts d'Occitanie Coopération,
  • interventions à l'occasion de l'organisation de rencontres régionales pluri-acteurs,
  • production de données liées aux différents thèmes ciblés par les ODD,
  • participation à la réflexion et apport d'expertise dans l'élaboration des politiques publiques,
  • proposition d'articles à diffuser sur le site d'Occitanie Coopération.

Publications – Projets de recherche

EToPhy Web, développée par des chercheurs du Ciheam-IAMM en partenariat avec EcoClimaSol dans le cadre du projet GesPPEIR financé par le Feder et la Région Occitanie, vise l’accompagnement des agriculteurs, conseillers et techniciens agricoles, gestionnaires du territoire agricole, et acteurs de la recherche dans l’évaluation et la maîtrise des impacts des produits phytosanitaires sur la santé humaine et l'environnement. EToPhy a été élaboré dans le cadre du volet recherche du programme EcoPhyto (projet Tram, 2010-2014) financé par l'AFB et le Ministère d'écologie (MEDDE). Recommandé* par le Commissariat général au Développement durable du Ministère de l’Environnement en 2015, il est référencé** par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et par l’INRA depuis 2018 comme outil d'aide à la décision pour réduire les pollutions par les pesticides.

Projet de recherche piloté par Catherine Baron, Lereps/Sciences Po Toulouse. « Diffusion des principes de Gire au Burkina Faso. Quelle acceptabilité sociale et quels leviers pour une coopération institutionnelle durable entre Agences de l'eau françaises et burkinab⁄ ? » en collaboration avec l'Université de Ouagadougou. Financement Agence de l'eau Seine-Normandie, 2017-2019. Financement, dans ce cadre, du terrain de thèse de Yamba Siri, doctorant burkinabé en co-tutelle Toulouse-Ouagadougou. DOCUMENT À TÉLÉCHARGER AU BAS DE CETTE PAGE.

Thèse de doctorat en Sciences du territoire par Mary Gely : L'action extérieure des collectivités territoriales françaises : étude de la mise en œuvre d'une action publique trans-sectorielle, vecteur d'articulation entre territoires et scène extérieure. sous la direction de Jean Lapèze. Soutenue dans le cadre de l’École doctorale des sciences de l’homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec le laboratoire des Politiques publiques, actions politiques, territoires (Grenoble). En savoir plus.

Sont intervenus auprès d’Occitanie Coopération

Jean-Paul Azam, professeur d'économie et chercheur à l'École d'économie de Toulouse (Toulouse School of Economics) – Université Toulouse 1 Capitole. Thèmes de recherche : économie politique et macro-économie des pays en développement, aide étrangère, terrorisme international.

Catherine Baron, professeur en aménagement de l'espace et urbanisme, Sciences Po Toulouse, chercheure au Laboratoire d'étude et de recherche sur l'économie, les politiques et les systèmes sociaux (Lereps/Sciences Po Toulouse). Coordonnatrice du Master Développement économique et coopération internationale, Science Po Toulouse. Domaines de recherche : socio-économie du développement, économie institutionnelle, accès aux services de base (eau, assainissement) dans les pays en développement (Burkina Faso, Niger) et émergents (Indonésie), gouvernance des ressources en eau, économie sociale et solidaire, ONG, société civile, développement urbain. Direction de mémoires de Master sur les politiques urbaines dans les pays en développement (gouvernance urbaine, exclusion urbaine, bidonvilles, foncier, accessibilité à l'eau, etc.)  et sur l’économie solidaire dans les pays en développement (comparaisons Nord-Sud, cas de la finance informelle et du microcrédit, tourisme équitable, au rôle des ONG et des associations dans les pays en développement).

Marc Bied-Charreton, président du Comité scientifique français de la désertification, expert auprès des Conventions des Nations unies sur l'environnement, membre du Comité scientifique et technique du Fonds français pour l'environnement mondial, créateur de l'Observatoire du Sahara et du Sahel et du service Environnement et ressources naturelles de la FAO, président de l'association Les Amis de Bada (Mali).

Jean Cartier-Bresson, professeur d'économie et chercheur Université de Versailles -St Quentin-en-Yvelines, directeur du Centre d'études sur la mondialisation, les conflits,les territoires et les vulnérabilités. Directeur du Master 2 recherche en Économie théorique et appliquée du développement durable.

Mary Gely, ingénieur d’études, Université Toulouse 1-Capitole

Bruno Losch, économiste directeur de recherche au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), membre du Comité scientifique et technique du Fonds français pour l'environnement mondial, ancien coordonnateur principal du programme RuralStruc à la Banque mondiale.

Nelly Pousthomis, professeur d'histoire de l'art archéologie médiévale, Université Jean-Jaurès Toulouse 2.

François Seck-Fall, Maître de conférences en sciences économiques, Lereps/Université Toulouse – Jean Jaurès.  Domaines de recherche : économie de la microfinance et économie industrielle bancaire – mobile banking, mobile payment et inclusion financière –  Développement, entrepreneuriat et finance solidaires – Approches paramétriques et non paramétriques de l'efficience.

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédié à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze Réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

c/o Agence de l\’eau RMC
219 rue Le Titien, LeMondial
34000 MONTPELLIER

Siège
Hôtel de Région, 22 bd du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Occitanie
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Le FONJEP
Service Civique