Paroles de jeunes volontaires : Meryem, en Service Civique au Conseil départemental de l’Aude

Publié le 22/07/2022

Depuis 2010, la loi relative au Service Civique permet à tous les pays accueillant des volontaires français d’envoyer également des jeunes en France pour effectuer un engagement de Service Civique : il s’agit du principe de réciprocité. Le Conseil départemental de l’Aude, par l’intermédiation d’Occitanie Coopération, reçoit depuis 2018 des volontaires internationaux issus de leurs zones de coopération décentralisée que sont la Tunisie, le Burkina Faso et le Liban. Meryem Ouni a réalisé un volontariat à Carcassonne de décembre 2021 à juin 2022, avec la mission de développer les projets d’éducation à la citoyenneté mondiale auprès des jeunes du territoire. Son témoignage a pour objectif de valoriser son engagement et de donner envie à d’autres jeunes de s’engager à leur tour.

Je recommande fortement le volontariat à l'international, c'est une très belle expérience (…) Si je me compare à celle que j'étais il y  a sept mois, je ne suis plus la même personne. J'ai pris du temps pour me découvrir dans un autre contexte, sortir de ma zone de confort et développer des nouvelles compétences. Grâce à la mission, j'ai pu développer mon réseau, rencontrer des personnes de différents parcours et d’autres cultures. Je pense que c'est une expérience que chaque personne doit vivre au moins une fois dans sa vie, parce qu'il y a un “avant” et “après” la mission, c'est impressionnant !

Meryem, 25 ans, de nationalité tunisienne

AVANT MON SERVICE CIVIQUE

Je suis actuellement étudiante en Master Management des ressources humaines et organisations à l'Institut supérieur de gestion (ISG) de Tunis (Tunisie).

J'ai déjà eu plusieurs expériences associatives, notamment au Croissant-Rouge tunisien, à la Jeune Chambre Internationale (JCI) de Tunis, ou encore au Mouvement Junior Entreprise. J’ai également quelques expériences professionnelles, par exemple à Hola Energy dans le Département marketing et à la N-Data en tant que chargée de recrutement.

J'ai toujours voulu être impliquée dans la société civile, je pense vraiment que les changements de demain viennent de notre implication d'aujourd'hui. C’est pour cela que j’ai voulu faire partie de toutes ces associations.

Il était temps pour moi d'avoir une expérience à l'international, notamment de volontariat, et de voir comment se passent les choses ailleurs au-delà notre périmètre habituel. C’est venu d’une volonté à la fois personnelle et professionnelle. Je voulais partir à l’étranger pour me dépasser, pour pouvoir me découvrir dans un environnement différent du mien, avec des modes de vie et des personnes différentes.

Ma meilleure amie avait déjà fait ce service civique en 2018 et j'ai pu voir à quel point cette expérience lui a permis de mûrir, de gagner en autonomie, et ça m’a donné envie de le faire. C’est elle qui m’a envoyé l’appel à candidature. J’ai candidaté et j’ai été reçue.

MON EXPÉRIENCE DE SERVICE CIVIQUE

J'avais déjà quitté la Tunisie pour visiter la Turquie, l’Algérie, la France, l’Espagne, en tant que touriste. Mais arrivée en France, j'ai été frappée par les différences de modes de vie, notamment la digitalisation de tous les commerces, et la quantité de démarches que l'on peut faire en ligne. En Tunisie, on a plus la posture d'aller sur place. Le plus difficile a été de quitter ma famille, et de me retrouver seule, de prendre en charge ma vie, de gérer mes finances : l'autonomie est la qualité dont j'ai eu le plus besoin durant le volontariat.

Ma mission principale lors de ce Service Civique consistait à accompagner les acteurs de la coopération et de la solidarité internationales de l’Aude qui mènent des projets dans le cadre du dispositif Tandems Solidaires. Je devais faire le suivi administratif de ces projets et participer à des interventions dans les établissements scolaires avec lesquels étaient menés ces projets. Une autre partie de ma mission consistait à appuyer le service Jeunesse du Conseil départemental de l’Aude.

Le meilleur moment de cette expérience de volontariat était lors d’une intervention à la Communauté de communes de Bram dans le cadre de la Journée mondiale de l'eau. Avec mon coéquipier David*, nous avions organisé une journée d’intervention auprès d’enfants âgés de 6 à 16 ans où nous étions en pleine autonomie, avec l’objectif de les sensibiliser à la question de l’eau. À la fin de cette journée, on a vraiment ressenti l'impact de cette animation sur les jeunes, dans leurs retours sur ce moment, leurs expressions du visage et les résolutions prises.

Ce que j'ai le plus apprécié durant la mission, c'est d'avoir ma vie entre mes mains, c'est moi qui décide, même si après  je dois subir les conséquences qui ne sont pas toujours agréables. Cette expérience m'a vraiment appris sur moi, sur le sens des responsabilités, sur la manière de gérer les problèmes et ma vie en général. 

* David est un jeune burkinabé ayant effectué un Service civique au Département de l'Aude de décembre 2021 à juin 2022.

APRÈS MON SERVICE CIVIQUE

Avec cette expérience, ma vision de la France a évolué. Venir en France pour le tourisme, pour une courte période, ce n’est pas pareil que d'y vivre durant des mois. Quand on s’installe quelque part, on voit mieux les bons et les mauvais côtés, comme partout. 

Je recommande fortement le volontariat à l'international, c'est une très belle expérience. Je pense que ça me marquera à vie ! Même avec toutes les difficultés que j’ai pu avoir, je ne regrette pas. Si je me compare aujourd’hui à celle que j'étais il y a sept mois avant cette mission, je ne suis plus la même personne. J'ai pris du temps pour me découvrir dans un autre contexte, sortir de ma zone de confort et développer des nouvelles compétences. Grâce à cette mission, j'ai pu développer mon réseau, rencontrer des personnes de différents parcours et d’autres cultures. Je pense que c'est une expérience que chaque personne doit vivre au moins une fois dans sa vie, parce qu'il y a un “avant” et “après” la mission, c'est impressionnant ! 

Je compte maintenant faire un autre Master en Management des systèmes d’information en Ressources Humaines en France.  

En savoir plus sur le Service Civique

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Le Périscope – Parc technologique du Canal
7 rue Hermès
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Le Périscope – Parc technologique du Canal
7 rue Hermès
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse