Création d’un diplôme d’état d’éducation au développement par le sport (Madagascar)

Le cursus de formation intitulé Brevet d'aptitude à l'éducation au développement par le sport (BAEDS) est dispensé dans le cadre du projet initié et financé par l'Ambassade de France à Madagascar intitulé “Réduire les inégalités femmes-hommes à travers le rugby”.
Il est le fruit d'un travail d'ingénierie pédagogique mené par l'association Terres en Mêlées, en étroite collaboration avec l'Académie nationale des sports (ANS), le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), le ministère de l'Éducation nationale (MEN) et Malagasy rugby (MR). Il constitue une première en Afrique.

Contexte

La situation des jeunes filles et des femmes à Madagascar au centre des préoccupations


Alors que les femmes sont majoritaires en nombre à Madagascar, on constate que leur place au sein de la société malgache reste encore dévalorisée. L'homme étant reconnu comme chef de la maison dans la plupart des foyers malagasy, la réalité est différente : la femme est en charge de la gestion du foyer (finances, tâches ménagères, courses, éducation…). Le travail domestique reste un domaine réservé aux femmes, avec la caractéristique d'être invisible, inestimable et interminable. Cette situation implique de lourdes charges morales et de graves conséquences pour la société malgache. Aujourd'hui encore :

  • les femmes souffrent de discrimination à l'emploi et les postes de cadre sont occupés à 72% par des hommes ;
  • selon les régions, les filles n'ont pas le droit à la scolarisation : il existe deux fois plus de garçons que de filles au collège ;
  • 30% des femmes déclarent avoir subi des violences (physique et/ou morale) de la part de leurs conjoints.

Le déséquilibre entre les sexes est encore inégal en fonction des régions où certaines femmes y sont considérées comme des êtres inférieurs. Les lois existantes dans le pays en terme d'égalité des genres ne sont parfois pas respectées, créant un écart plus grand dans la société et renforçant l'exclusion des femmes (et par conséquence, les mettant en danger). La situation des femmes à Madagascar reste encore aléatoire et malgré le fait qu'elles représentent plus de 50% de la population, leur présence dans les plus hauts niveaux hiérarchiques se fait rare. Même si beaucoup d'efforts sont faits en faveur des femmes malgaches, elles peinent à s'épanouir pleinement. Seules les femmes riches et cultivées arrivent à se faire un nom et font évoluer leurs situations. Même si de plus en plus de femmes occupent des fonctions importantes (cheffe de village, maire, ministre, présidente d'association importante, etc), leur influence n’est pas assez significative en comparaison à celles des hommes.

Publics concernés

  • 29 cadres de l'ANS formés à la méthode et aux outils d'éducation au développement par le sport dans le but de les intégrer dans les programmes de formation des élèves-maîtres en formation à l'ANS pour devenir de futurs professeurs d'EPS (fonctionnaires envoyés en poste dans les provinces) ;
  • 166 professeurs d'EPS formés dans 6 provinces ;
  • 6 cadres Malagasy Rugby accrédités formateurs BAEDS, dont 3 femmes ;
  • 23 entraîneurs formés au BAEDS et 90 bénéficient de formation fédérale renforcée sur le volet éducatif ;
  • 139 professeurs d'écoles formés, dont 65% de femmes.

Partenaires locaux

L'Académie nationale des sports (ANS), le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), le ministère de l'Éducation nationale (MEN) et Malagasy rugby (MR).

Objectifs du projet

Ce programme s'adresse aux enseignant.e.s et éducateur.trice.s. Il consiste à :

  • renforcer les savoir-être et aptitudes (éducatives, psychosociales…), 
  • transmettre les outils et méthodologies nécessaires à l'utilisation du sport comme un support éducatif, 
  • transmettre les savoir-faire : véhiculer et promouvoir des valeurs positives, créer une atmosphère de convivialité, de partage et d'entraide, redonner aux filles une place plus juste et plus équitable au sein du groupe.

Durant les deux premières années (2018-2020), 23 formateurs malgaches ont dispensé les contenus BAEDS auprès d'enseignant.e.s d'EPP, de professeur.e.s d'EPS de CEG et lycées ainsi qu’à des membres du personnel du MEN et du MJS dans les capitales des six grandes régions de l’Île : Antananarivo, Tamatave, Tulear, Fianarantsoa, Mahajanga et Antsiranana.

Activités

  • renforcement des capacités des formateurs de l'ANS,
  • formation BAEDS auprès des professeurs d'EPS en province,
  • formation de cadres fédéraux et d’entraîneurs de Malagasy Rugby,
  • formation des professeurs des écoles à Tana (objectif 70% de femmes),
  • formation des professeurs des écoles en province, femmes à 80 % (écoles primaires et classes de 6è) ; formations ouvertes aux jeunes (femmes à 80 %) pour l'animation sportive dans les écoles ou les municipalités (centres aérés, associations, ONG),
  • conception d'outils de pilotage, de suivi et d'évaluation des projets éducatifs portés par les équipes éducatives de TEM,
  • amélioration des conditions de travail des équipes éducatives,
  • augmentation du nombre de jeunes filles au sein des TEM Academies ayant bénéficié d'un accompagnement éducatif,
  • renforcement des capacités des éducateurs qui travaillent dans les TEM Academy.

Résultats

  • 29 cadres de l'ANS ont été formés à la méthode et aux outils d'éducation au développement par le sport dans le but de les intégrer dans les programmes de formation des élèves-maîtres en formation à l'ANS pour devenir de futurs professeurs d'EPS (fonctionnaires envoyés en poste dans les provinces) ;
  • 166 professeurs d'EPS formés dans 6 provinces ;
  • 6 cadres Malagasy Rugby ont été accrédités formateurs BAEDS (dont 3 femmes) ;
  • 23 entraîneurs formés au BAEDS et 90 ont bénéficié de formation fédérale renforcée sur le volet éducatif ;
  • 139 professeurs d'écoles formés, dont 65% de femmes ;
  • 8 sessions de formations ont été organisées dans les villes d'Antananarivo, Tamatave, Tuléar Fianarantsoa, Majunga et Diego Suarez, regroupant 413 personnes dont 212 femmes ;
  • 2240 enfants et jeunes ont été pris en charge et ont bénéficié des actions éducatives organisées dans les 5 TEM Académies (319 jeunes filles supplémentaires ont intégrées nos programmes au début d'année 2020) ;
  • 5 centres de formation équipés en matériel (mobilier, pédagogique et informatique), pour bénéficier de meilleures conditions de travail et renforcer l'impact de nos projets de formation et d'éducation ;
  • l'équipe éducative TEM Academy-Tulear a bénéficié de cours de français à l'Alliance française de Tuléar. Cela a permis de renforcer leurs capacités orales et écrites et ainsi interagir plus facilement avec les nombreux volontaires français qui réalisent des missions avec TEM.

Projet En cours

Date de début : janvier 2018
Date de fin : septembre 2021

Pays d’intervention : Madagascar
Localité : Madagascar
Secteur(s) d'intervention : Éducation, Égalité H-F, Enseignement - Formation, Sport

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 500 000 €
Financeur(s) régional(aux) : Région Occitanie
Financeur(s) national(aux) : Min. de l’Europe et des Affaires étrangères
Autre(s) financeur(s) : Ambassade de France à Madagascar, Société Générale Madagascar, Air Madagascar, Tsaradia, Tozzi Green Madagascar, Mane, Orange Madagascar

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
Terres en Mêlées
ADHÉRENT

Terres en Mêlées

39 avenue Emmanuel Maignan, 31200 Toulouse

Site Web

Représentant : M. Pierre Gony (directeur)

Terres en Mêlées a pour vocation de contribuer au développement de l’éducation physique de qualité en Afrique et favoriser l'accès aux droits fondamentaux. L'association s’appuie sur un réseau de structures dédiées à l’innovation éducative dont l’action s’articule autour de la pratique sportive, la promotion de la paix, l'égalité des genres et l'insertion sociale et professionnelle des jeunes.

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse