Auto suffisance alimentaire et économique à Yayème et alentours (Sénégal)

Digues riz pour 240 familles, fourrage pressé pour les petits élevages

Notre partenaire l'OP Jeg-Jam est un GIE (groupement d'intérêt économique) qui compte plus de 80 familles sénégalaises adhérentes. Depuis le début des années 2010, il lutte contre l'appauvrissement des populations et de la biosphère locale par, entre autres, le développement de l'agriculture durable organique suivant les principes de l'agro-écologie. Un plan d'action a été mis en place pour améliorer les méthodes et moyens agricoles ainsi que pour réparer des digues.

Ce plan d’action inclut 3 thèmes auxquels nous avons participé :

  • la diffusion de techniques et d'équipements agroécologiques ;
  • la création d'un jardin pour les femmes de Yayème ;
  • la remise en état des digues contre la salinisation pour consacrer les terres à la riziculture.

Les objectifs de notre partenariat

En 2020 nous avons signé un protocole de partenariat sur 4 ans visant à satisfaire 3 besoins critiques pour la population locale :

  • rétablir la culture du riz dans la vallée de Ndamlor par la restauration des digues qui, de plus, rechargeront les nappes en eau douce (alimentation des puits) et revégétaliseront des terres – voir annexe ;
  • créer une production fourragère pour suppléer la pénurie systématique de foin en fin de saison sèche et éviter la coupe des feuillages. Cette action améliorera la qualité et la quantité du bétail et entraînera l'augmentation du volume de fertilisant pour les cultures – voir annexe ;
  • valoriser localement les productions agricoles, notamment l'arachide (huile, tourteaux et pâte), les fruits (confitures) et le riz (battage décorticage). La pâte d'arachide est utilisée quasi quotidiennement dans la cuisine sénégalaise (plats mafés). Elle peut être fabriquée à la main ou être achetée déjà conditionnée. Un atelier villageois de fabrication de pâte d'arachide permettrait une meilleure valorisation de la production locale et libérera du temps pour les yayémoises. 

Pour prendre connaissance du protocole de partenariat entre OP Jeg-Jam et Autan et l'Harmattan Yayème, consulte le dossier de candidature en annexe (dossier_candidature_aap_AH-Yayeme_2021_4_OPJEGJAM-partenariat-engagement,pdf)

Le Projet 2021 2024 «Auto suffisance alimentaire dans Yayème et les villages alentours»

Objet de nos demandesde subvention, il s'articule dans 2 sous-projets :

  • SP1 : restauration des 3 digues de la vallée N'Damlor

Chaque digue nécessite de nouveaux batardeaux et le comblement des brèches avec de la terre ou de la latérite. Nous prévoyons de restaurer une digue chaque année.

AH-Yayème et l’OP Jeg-Jam pilotent conjointement l'achat et l'acheminement des matériaux, les travaux de maçonnerie par artisans et ouvriers locaux et de terrassement par une entreprise proche (pelleteuse et camion carrier).

Dès qu'une digue est restaurée, la Commission Ouvrages de l'OP Jeg-Jam procédera à la désalinisation lors des premières pluies. Les familles adhérentes à l'OP qui disposent de parcelles en amont (transmission matrimoniale) pourront commencer à les cultiver avec les conseils du GIE et de l'agence Ancar de Fimela (Agence nationale de conseil agricole et rural qui soutient les projets d'amélioration de l'OP Jeg-Jam).

  • SP2 : création de la culture de fourrage pressé

La création nécessite l'emploi de matériel agricole (tracteur, disqueuse, semoir, bineuse, faucheuse, andaineuse, presse, remorque), la disponibilité de champs et la formation à la culture du fourrage qui est, localement, une innovation.

AH-Yayème et ses partenaires financeront l'acquisition, le transport et le dédouanement des équipements manquants. Comme nous n'avons pas trouvé de matériel acceptable sur place, le matériel sera acheté d'occasion et en bon état en France. La propriété de ces machines sera transférée à l'OP Jeg-Jam.

L'OP Jeg-Jam a recensé plus de 20 Ha de champs disponibles chaque année. Les parcelles à emblaver seront choisies, sur le terrain, en présence de leurs propriétaires. Elles seront délimitées et géo-référencées au GPS.

Les semences conseillées par le Dr Babou N'Dour seront achetées auprès de l'Ancar de Fimela dont les techniciens participeront au suivi agronomique jusqu'à la récolte et la conservation. Des formations seront dispensées par un bénévole AH-Yayème aux cultivateurs éleveurs sur les techniques de la culture fourragère. Nous prévoyons aussi une formation pour le calcul des rations alimentaires basées sur le fourrage cultivé pressé ainsi que sur les tourteaux issus de la valorisation de l'arachide.

Une contribution financière proportionnelle à l'utilisation des équipements, sera demandée par l'OP Jeg-Jam à chaque agriculteur cultivant du fourrage. Ceci pour compenser les frais de fonctionnement et de maintenance des machines utilisées et pour provisionner leur remplacement en fin de vie.

La simultanéité des 2 sous-projets vise à accroître harmonieusement les productions végétales et animales et donc l'auto suffisance alimentaire et les revenus des familles. Il est important pour la durabilité d'améliorer les équilibres agro biologiques (fertilisation par plus de déchets animaux, meilleure alimentation du bétail par le fourrage pressé, production de riz fortement augmentée) et de revitaliser la biotope locale (recharge des nappes d'eau douce, reverdissement des sols et préservation des arbres).

Contexte

L’OP Jeg-Jam de Yayème a sollicité notre aide car :

  • il ne leur est plus possible de produire du riz en suffisance pour la consommation des familles et encore moins pour en vendre.

Les causes sont dues à la remontée saline dans la vallée de Ndamlor et à la dégradation des batardeaux dont leur maçonnerie avec gravier de coquillages a été complètement dégradée par le sel (voir dossier_candidature_aap-AH-Yayeme_2021_OP-JEG-JAM_réfection digues,pdf en annexe)

  • les élevages caprins, ovins, bovins et équins souffrent du manque de nourriture en fin de saison sèche, ce qui réduit les troupeaux et leur qualité. Pour nourrir leurs animaux les paysans coupent des branches à feuilles vertes et accentuent la déforestation (voir dossier_candidature_aap_AH-Yayeme_2021_3_OP-JEG-JEM_fourrage.pdf en annexe)

Publics concernés

Le public visé est la population de Yayème et des villages périphériques dont Campement, Djilor, et Ndangane. Nous avons choisi cette localité car son développement est pénalisé par son enclavement géographique (mal desservi par une route mal goudronnée), ses produits sont de qualité exempts de pesticides et l'élevage est familial et extensif.

  • Nombre de familles productrices / producteurs : 240
  • nombre de femmes concernées : 600
  • population totale concernée : 4000

Partenaires locaux

L'OP Jeg-Jam de Yayème a participé directement à l'élaboration des documents de bases du projet (aap_AH-Yayeme2021_2-DiguesRiz.pdf et aap_AH-Yayeme2021_3_fourrage-.pdf ). Elle a impliqué les services de la communauté rurale de Fimela, agricole (ANCAR), communication (CAREM) et d'un expert chercheur, pour les techniques en agroforesterie et agriculture bio, le Dr Babou Ndour.

Objectifs du projet

Objectif général : établir une agriculture durable basée sur le rétablissement de la flore, la reconstitution des réserves d'eau douce souterraine nécessaire à la végétation et aux puits ruraux, avec un équilibre entre culture bio et élevage

Objectifs spécifiques :

  • rétablir la culture du riz dans la vallée de Ndamlor par la restauration des digues avec reverdissement de la vallée et rechargement des nappes d'eau douce ;
  • créer une activité de fourrage pour les caprins, les ovins, les bovins et les chevaux domestiques permettant d'éviter la pénurie en fin de saison sèche ;
  • améliorer par la mécanisation les tâches pénibles (battage, vannage, récolte du fourrage).

Activités

  • Action 1  /  SP1 : restauration de 3 digues dans la vallée de N'Damlor au sud de Yayème.
  • Action 2  / SP2 : création de l'activité fourrage pressé par la mise en place d'équipements (tracteur, faucheuse, andaineuse, presse) et formations.

Résultats

Action 1 : restauration de 3 digues

  • production locale de riz sur 60 ha,
  • reverdissement de 200 ha de terres,
  • puits conservant leur eau douce.

Action 2 : production dédiée de fourrage pressé.

  • éviter la mutilation des arbres lors de chaque fin de saison sèche par la pratique du « pâturage aérien » : coupe des branches à feuilles vertes pour nourrir le bétail,
  • bétail mieux nourri.

Projet En cours

Date de début : juillet 2021
Date de fin : juin 2024

Pays d’intervention : Sénégal
Localité : Yayème, Communauté rurale de Fimela, département de Fatick, Sine Saloum - Sénégal
Secteur(s) d'intervention : Agriculture - Souveraineté alimentaire, Croissance économique - Emploi, Environnement

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 65170 €
Financeur(s) régional(aux) : Région Occitanie
Autre(s) financeur(s) : Fondation de France CFSI, PAFAO

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
L'autan et l'harmattant * Amitié Merville – Peuples du Monde
ADHÉRENT

L'autan et l'harmattant * Amitié Merville – Peuples du Monde

1488 route des Platanes, 31300 Merville

Site Web

Représentant : M. Hubert Devillez (chargé de projet)

Finalité de l’association : tisser des liens d’amitié par la promotion culturelle, le développement de la société et les actions humanitaires. En Afrique, elle construit et améliore des structures collectives pour l’éducation, la santé, la culture, l’agriculture et l’accès à l'eau en coopérant avec les organisations locales.

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédiée à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

La Halle Tropisme – Bureau 39
121 rue Fontcouverte
34070 MONTPELLIER

Siège
Parc technologique du Canal
7 rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

Contact
Tél : 05 32 26 26 73
Mail : equipe@oc-cooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Service Civique
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse