Conflits éleveurs – forestiers : comment renforcer le dialogue ? – Cari – Montpellier – 3 déc 2018

Comment renforcer le dialogue lors des conflits entre éleveurs et forestiers ?

Montpellier – 3 décembre 2018

Le Groupe de travail désertification (GTD), organise une journée de formation destinée à différents acteurs du développement et de la coopération décentralisée qui a pour objectif de présenter la problématique des conflits entre les éleveurs d'une part et les forestiers de l'autre, et d'introduire le sylvopastoralisme comme moyen de réduction des tensions et d'une gestion équilibrée des ressources.

Le but est de renforcer la compréhension de la problématique grâce aux témoignages de praticiens et d'experts, d'explorer collectivement des pistes de solutions et de donner des conseils pratiques afin de renforcer le dialogue, pour une gestion des ressources naturelles qui profite à tous.

Contexte de la formation

Les forêts sont des espaces complexes. Elles réunissent une multitude d'acteurs qui dépendent de ses ressources : populations autochtones, éleveurs sédentaires, éleveurs transhumants, exploitants forestiers, agriculteurs, les bûcherons, les commerçants de charbon de bois… Les espaces forestiers constituent un bien commun pour les populations locales et représentent un enjeu pour des groupes d'acteurs très divers,qui peuvent avoir différents intérêts, stratégies et représentations.

En Afrique subsaharienne, la gestion forestière a été transférée des chefs coutumiers à l'Etat. Ce dernier a réglementé les usages coutumiers et les autres utilisations de la terre pouvant être concurrentielles, y compris le pâturage. Dans le même temps, les pasteurs ont été de plus en plus restreints dans leurs parcours de transhumance, à cause de l'avancée du front agricole et de la dégradation du milieu (désertification, sécheresse, rareté des ressources, insécurité). Pour pallier à la fragmentation de leurs espaces pastoraux et la baisse de productivité engendrée, ils se sont mis alors à convoiter les forêts (du moins temporairement). Les tensions engendrées entre usages des ressources débouchent dès lors parfois sur des conflits importants entre éleveurs et forestiers.

Objectifs

  • croiser et mutualiser les expériences et vécus de chacun.e, au Sud et au Nord
  • s'approprier les principaux enjeux de la problématique
  • explorer collectivement des pistes de transformations pour renforcer le dialogue
  • découvrir une série d'options et de méthodologie permettant de renforcer le dialogue

Public : chefs de projet, chargés de plaidoyer, chargés de communication

Programme

09h30 : Introduction et présentation de la problématique liée au sylvopastoralisme(C. Brossé, Cari*)

10h00 : Regard sur la problématique au Sahel : témoignage et échanges avec des acteurs du développement (AVSF*)

10h30 : Et en France, la compétition éleveur forestier est-elle révolue ?

  • Présentation et diffusion d'un extrait du film « Aigoual, la forêt retrouvée »
  • Réactions et témoignage d'un éleveur français

11h10 : Est-il possible d'associer l'élevage mobile et l'exploitation forestière de façon harmonieuse ? Vision de la situation par des experts.

  • Point de vue d'un expert de l'élevage : 20 min (A. Ickowicz, SELMET)
  • Point de vue d'un expert forestier : 20 min (R. Peltier*)
  • Débats : 40 min

12h30 : Pause midi

14h : Animation autour des dynamiques de conflits et de leurs solutions (C. Brossé, CARI*)

14h45 : En pratique, quels moyens et outils peut-on utiliser pour désamorcer un conflit ? Témoignage d'acteurs de terrain et présentation de leurs actions de gestion des conflits (B. Bonnet, IRAM ; GRET* ; AVSF*)

16h30 : Quelles suites donner à cette journée de formation pour quelles perspectives ? (débat animé par P. Burger, CARI*)

*La présence des intervenants reste à confirmer

 Lieu : Agropolis International – 1000 Avenue Agropolis, 34000 Montpellier

Inscription gratuite mais OBLIGATOIRE.

Cette formation est destinée aux acteurs français ou sur le territoire français. Aucune prise en charge ne sera réalisée pour des transports internationaux.

Date limite : 30 novembre en contactant M. Brossé : christophe@cariassociation.org / +33 4 67 55 61 18.

Plus d’information sur le site internet du GTD.

Centre d'actions et de réalisations internationales
ADHÉRENT

Centre d'actions et de réalisations internationales

12, rue du Courreau, 34380 Viols le Fort

Site Web

Type de structure : Association locale non affiliée au niveau national
Représentant : M. Christophe Brossé
Pays d’intervention : Algérie, Burkina Faso, France, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Tunisie

Le Cari est une association de solidarité internationale venant en appui aux populations rurales du sud sur les questions de la lutte contre la désertification à travers les principes de l'agro-écologie et la mise en réseau des acteurs afin de renforcer les sociétés civiles. Le Cari intervient plus particulièrement en Afrique subsaharienne et au Maghreb.

tout savoir sur l’Agora
Objectifs de développement durable
Panorama des projets

Occitanie Coopération

Occitanie Coopération est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, dédié à la promotion, l’accompagnement, et le développement de programmes ou d’actions de solidarité ou de coopération internationale. Elle déploie son action autour de cinq missions : observatoire régional, animation territoriale, appui aux porteurs de projets, éducation à la citoyenneté mondiale, appui et relais des politiques publiques concernées. Occitanie Coopération fait partie des douze Réseaux régionaux multi-acteurs des coopérations et des solidarités internationales implantés en France.

Informations pratiques

Bureaux
Parc technologique du Canal
7, rue Hermès – Le Périscope
31520 RAMONVILLE

c/o Agence de l\’eau RMC
219 rue Le Titien, LeMondial
34000 MONTPELLIER

Siège
Hôtel de Région, 22 bd du Maréchal Juin
31406 Toulouse cedex 9

Contact
Tél : 05 32 26 26 73

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Occitanie
Agence de l'Eau Adour-Garonne
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse
Fondation Pierre Fabre
Toulouse Métropole
Le Sicoval
Le FONJEP
Service Civique